Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

Articles avec #revue de presse catégorie

Le Wind Spirit, une nouvelle formule pour le tourisme de croisière en Polynésie

Publié le 4 Mai 2014 par Djef Bernier dans Tahiti, revue de presse

C'est en me cultivant sur Tahiti Today que je tombe sur cette nouvelle qui confirme l'embellie de ce type de produit touristique dans notre belle région Océanique.

Je lis que la compagnie dont vous trouverez le nom et le reste sur cet excellent site, en ce moment le haut de la page est tenu par des compte rendus syndicaux, c'est un peu technique mais il en ressort clairement que par chez nous les hypocrisies s'affichent mieux que sans complexe, et tournez manège.

Pourquoi j'en viens là eh bien c'est que je me souviens très bien du dernier Wind Truc à croiser dans la rade de Papeete, c'était le Wind Song

Le Wind Song a été coulé dans la nuit du 22 au 23/01 à 1h08 du matin... suite à un aretté du président du territoire, Gaston Flosse.

Ce dernier a effacé purement et simplement la décision qui devait être prise par le tribunal administratif, suite au recours déposé par diverses associations.

Aucun média n'a été autorisé à venir vérifier l'état de dépollution.
Une contre-expertise devait avoir lieu dans quelques jours...

La raison invoquée est celle de la sécurité, lié à l'arrivée d'une tempête...(Aucun avis de tempête n'a été émis)

On ne peut que s'interroger sur cette précipitation, et le nombre de points flous qui entourent cette affaire.

Aucune vérification ne sera possible.
... à moins de plonger à -3000m

Bravo la Polynésie, bravo la France.

L'ocean Pacifique est grand, certes mais quand même...

A Tahiti, un bateau de croisière de luxe de 40m environ a eu un incendie à bord.
Pas de bobo pour les passagers, mais le bateau n'est plus exploitable.
Alors les autorités décrêtent (autorisent) qu'on va le saborder dans les environs.
Un bien bel esprit dépotoir qui consiste à dire de manière cyclique que cela créé un habitat aux poissons (ils ont bon dos les poissons !)

Cela semble ne gener personne uniquement parceque cela ne ce voit pas.
Alors pourquoi, s'il n'y a aucun danger, ne l'échouerait-on pas devant une maison prise au hasard ?

Et, comble de l'ignominie, des centres de plongée de Tahiti mènent de front un mouvement visant faire saborder le yacht pas trop loin de la côte pour en faire un spot de plongée.
Le tourisme et l'argent semblent être plus important que le reste.

De ce fait, il n'est pas plus immonde de jeter ses détritus par la fenêtre de la voiture, de jeter au lagon son frigo, ses bouteilles, etc...

Belle mentalité, qui ne trouve malheureusement aucune opposition de la part des centres de plongée (visiblement).

Cerise sur la gateau, une fois par an, des centres de plongée se rassemblent et organisent de grandes journées de nettoyage du lagon pour lutter contre l'incivisme grandissant.
Il est vrai qu'une bouteille ou cannette au fond de l'eau ne représente pas un spot de plongée :(

Business et rentabilité, quand tu nous tiens...

Le chenal entre Tahiti et Moorea est régulièrement le lieu officiel de sabordage de tous les "vieux" navires ou objets encombrants.

http://www.plongeur.com/forums/archive/index.php?t-2013.html

Lire la suite

28 avril au paradis. Des nouvelles fraîches.

Publié le 30 Avril 2014 par Djef Bernier dans revue de presse, Tahiti

Ce bon Oscar Temaru chantre de l'indépendance et fier artisan de la réinscription de la Polynésie Française sur la liste Onusienne des pays à décoloniser présente son fils en tandem avec JM Tjibaou le kanak pour les "Heureux Paix Haine". Ca me fait penser à Marine que son papa a préféré si je m'en souviens à Bruno pour prendre sa suite, du coup je jette un oeil eh bien ce n'est pas du tout la même chose. Voyez plutôt :

Au calendrier électoral, il y a aussi les européennes. L'UPLD (Union Pour La Désinscription, non je déconne mais l'autre D...bof) compte-t-elle participer à cette élection ?

Lire la suite

Révolution touristique en Polynésie Française. "C'est le tourisme qui va enrichir la Polynésie"

Publié le 25 Avril 2014 par Djef Bernier dans revue de presse

Mon bon ami, cher lecteur, l'internet et cette partagitude est un océan digital. Il arrive que des sujets l'agitent comme des vents rident sa surface, que des opinions l'échauffent, mais le plus significatif dans les masses d'eau quand on y barbotte c'est le courant. Je le suis.

Avoir lu que les chinois ne font pas la différence entre journalisme et espionnage m'a convaincu de ne pas jeter ce journal contenant la fabuleuse interview dont je m'apprête à décupler l'ampleur.

Elle contient deux trois nouvelles qui vont vous remettre les compteurs à zéro concernant la Chine. Si si, sans rire, vraiment...

Première chose étonnante, j'ai vérifié sur Tahiti Today, eh bien rien, pas de relais, étrange car par bien des côtés cette interview a des airs de désinformation, ou alors ce n'est qu'une interview fort peu digne d'intérêt, je me refuse à y croire.

Une amie aime à me rappeler que les sujets tabous sont des sujets particuliers, c'est peut-être à cause de cela que l'info a glissé dans le plus parfait abîme de silence radio ; alors qu'excessivement spectaculaire.

Quel tabou au fait ? Eh bien l'enrichissement pardi.

Ces propos d'une politologue à l'institut de diplomatie de Chine à Pékin sont aussi le fait d'un journaliste. A ma connaissance, aucun scandale, aucun droit de réponse demandé, un bien beau silence que je romps et qui dure depuis le 16 avril.

Situons vite fait, outre que ce soit à Tahiti il y a quelques gros travaux en direction d'un développement du tourisme sur la grande île, bien sûr les discussions peuvent encore prendre de nombreux mois. Peut-être l'enjeu de développement hâtera les choses, au lieu comme à son habitude de les gâter, il n'en reste pas moins que, non seulement la fréquentation de la Polynésie est en baisse constante mais, en supplément, Tahiti ne parvient pas tirer son épingle du jeu, à garder quelques touristes, ne serait-ce que quelques jours. Ils s'éparpillent dès leur descente du gros porteur et en prennent un autre, plus léger car local et s'envolent à nouveau. Rien de véritablement intéressant ne les retenant ? Que voulez-vous, Bora, Fakarava, le cimetière d'Atuona...

Pour grossir le trait de ce que tente Tahiti elle voudrait coller au modèle Hawaï, Shopping et casinos ? Vous allez voir ce que vous allez voir d'ici quelques années, nous a-t-on appris avec des investisseurs chinois.

Voyons-nous là une sorte de traité transpacifique ? Du temps, pas encore trop lointain, de notre présidence indépendantiste l'opposition n'avait pas de mots assez durs pour qualifier la tentation de la Chine. Désormais renversée, la situation politique mène à l'évidence, assez désolante, que les mots ont juste changé de bouche.

Certainement par esprit de contradiction ce bon Oscar Manutai Temaru, désormais interdit d'investisseurs chinois est allé s'acoquiner avec des japonais et aurait acheté une machine à recycler les matières plastiques en pétrole ; je leur laisse un peu de temps avant de m'intéresser à la suite de cet achat dont on cause peu. Sur Tahiti nous avons un gisement d'ordures de cette matière proprement énorme et à l'heure où je vous parle dans les îles qui font les archipels polynésiens on continue à faire de grands trous dans les cocoteraies avec l'engin des mairies... Bref, disons juste que pour le traitement écolo des ordures ménagères, sorti des brochures d'information et autres publicités c'est pas la priorité des priorités...

J'ai lu et entendu qu'il n'y a pas de français de seconde zone, mais des français point barre... Ici à la fois France et pays sous statut d'autonomie, il y a peu réinscrit à l'Onu sur la liste des pays à décoloniser, la Polynésie veut croire dans l'avenir, a une communauté chinoise largement francisée et métisée ; et là ben c'est pas la Sorbonne mais l'invitée dont je vais bien finir par vous entretenir, excusez du peu, politologue à l'institut de diplomatie de Chine à Pékin, c'est pas tous les jours qu'on peut l'espionner.

L'enchaînement des questions, bof, il y a quelques échanges brefs, accrochez vos ceintures, moi qui vous les retape ces lignes je n'en reviens toujours pas.

Vous pensez que la Polynésie peut vraiment attirer de nombreux touristes chinois, sachant qu'il y a le problème de visas et que Hawaï est une destination moins chère?

Lire la suite

En voilà de l'analyse

Publié le 22 Avril 2014 par Djef Bernier dans revue de presse

On pourra regretter que son partenaire de dispute ne soit pas là pour souffler et gronder ; mais on l'imagine sans mal être jaloux d'une telle Vista, pas complètement tétanisé de devoir répondre à çà histoire de se disputer ; le mauvais rôle...

 

Néanmoins et cela dit mon bon ami, cher lecteur, je termine une phrase qui selon moi n'a pas pris le bon embranchement logique : Mohamed Merah avait fait un petit stage, on peut se demander ce que feront nos apprentis tortionnaires dans la langue de feu Molière une fois revenus au pays ; ce n'est pas le tout de se former il faut ensuite exercer professionnellement.

 

Pas simple comme dirait notre président.

 

Au plaisir de vous lire

Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>
annuaire des blogs gratuit