Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

Laurent LOUIS révèle QUI dirige la presse en Belgique !

Publié le 12 Avril 2014 par Djef Bernier dans opinion, revue de presse

Lire la suite

Le souci avec les abeilles selon Jacques Fabry

Publié le 12 Avril 2014 par Djef Bernier dans revue de presse

Je vous livre un commentaire tout à fait déstabilisant, il s'adresse à un étudiant en environnement...

Au final cela me semble toucher aux Chemtrails, en tous cas à la pollution due aux avions.

Lire la suite

Scriptoblog devrait-il être obligatoire ? Je lis que oui! Pas vous ?

Publié le 12 Avril 2014 par Djef Bernier dans Blog à voir

Quoiqu'il se dise la même chose je ne suis pas certain que la vidéo soit meilleure que la transcription de cette intervention de M. Cerise.

Le travail de lecteur et de visionneur ne mènent pas aux mêmes gratifications, à contenu égal n'ont même rien à voir l'un et l'autre. Je frémis à chaque fois que j'entends parler vanter la révolution vidéo d'internet...

Je vous ai donc copié quelques tronçons de cette magnifique prise de parole, mais pas trop, histoire que, si le coeur vous en dit, vous vous testiez sur le sujet.

La guerre de tous contre tous avec un bon brin de théorie du genre dedans, tout un sujet assurément !!!!!!

À un moment, si l’on veut simplement agir, il faut donc s’arrêter sur une portion de réel et sur une version provisoire de sa représentation : ce que l’on appelle une théorie. Une théorie est toujours approximative, hypothétique. Une représentation est toujours une simplification. « L’erreur fait partie des conditions de la vie », écrivit Nietzsche dans Le gai savoir

L’idéologie de la confusion des Genres, impliquant la confusion des générations, qui cherche à empêcher, voire interdire l’imitation hiérarchisée de stéréotypes fondateurs pour l’identité et qui rabat tout sur le choix individuel, est le virus mental prototypique à injecter au cerveau pour le faire dysfonctionner.

Pirater l’Œdipe, l’hétéro-normativité, la loi fondatrice, la norme des normes, c’est donc pirater le code source hétéro-normé du cerveau qui est à l’origine de toute forme de structure psychosociale différenciée, de dialectique, d’intersubjectivité, de compétence linguistique, culturelle, civilisationnelle. Pirater l’Œdipe, c’est pirater le code racine du patrimoine épi-génétique de l’espèce humaine toute entière, c’est pirater la réalité humaine

Le message est clair : tu n’es pas ce que tu veux, donc tu ne fais pas ce que tu veux. L’intériorisation de cet organigramme normatif contraignant à quatre places est la condition sine qua non pour accéder à une représentation de la réalité indexée sur le réel, donc à une représentation réaliste des choses, qui ne dérive pas dans une errance de plaisir effréné à caractère toxicomane.

En quatre mots, l’Œdipe c’est « renoncer à la totalité ». C’est l’étape éducative par laquelle le cerveau doit passer pour tolérer que la satisfaction des désirs ne soit pas immédiate et complète. Ce mécanisme psychosocial dit de la « gratification différée » n’est pas naturel, comme le prouvent les hurlements du nourrisson dès qu’il est frustré, car lui veut encore « tout, tout de suite ». Cette faculté à renoncer aux caprices doit être apprise car c’est la condition de toute socialisation humaine normale. La socialisation consiste à supporter de ne jouir que partiellement et non complètement, et à sublimer le désir en acceptant de différer sa satisfaction dans le temps, ce qui introduit à la capacité de « travail ». Le travail est synonyme de patience, donc d’intériorisation du mécanisme de gratification différée.

Une belle intervention, mon cher ami mon bon lecteur, je vous en livre la chute dans un bel encadré. Mais j'espère que vous n'êtes déjà plus là, que vous êtes partis vous abreuver à la source.
Lire la suite

Les abeilles par Remy Dujardin

Publié le 12 Avril 2014 par Djef Bernier dans Tahiti

Un déficit de 13,4 millions de colonies d’abeilles pour bien polliniser nos cultures, lisé-je. Je me demande combien a coûté ce chiffre plutôt que ce qu'il vaut.

L'abeille c'est un bel étendard, mais en voilà une info qui fait une belle jambe aux colonies des îles du Pacifique Sud menacées sur le devant de le scène par l'épandage anti-moustique. Ah bon ? "L’Europe a décidé d’investir dans la recherche, la prévention, la création de nouvelles zones naturelles protégées dans lesquelles les pesticides seront interdits". Oulala si c'était vrai croyez-vous qu'il faille avoir une intelligence hors du commun pour que la Polynésie apparaisse à l'Europe comme le lieu rêvé pour passer à l'action, rendez-vous compte interdire les pesticides...

Ca tombe d'autant plus comme une cheveu sur la soupe qu'il se rapproche le temps d'en finir avec deux espèces d'oiseaux importés, nuisibles à notre tourisme florissant, et un peu aussi aux populations de cui-cui du cru ; au mieux sera-t-on certains de ne rien voir venir après les élections que pour une fois un max de gens attendent, quelle plaie ces affaires de rendement, de remise en jeu des portefeuilles et autres places à l'ombre !

Remy Dujardin, observatoiredeleurope. com, se veut rassurant, c'est louable, il reste de la place pour l'abeille survivant malgré tout, et doute des actions humaines en faveur de la sauvegarde puisqu'il détruit par ailleurs et systèmatiquement tout ce sur quoi il se penche. Il rappelle tout de même qu'en Chine c'est manuellement qu'on transmet le pollen d'une fleur à l'autre, bonjour la vie du Chinois des champs.

Finalement nous resterons dans le post-moderne un bon bout de temps encore, la cause des abeilles sert des intérêts loins de toute conscience écologique se voulant protectrice d'espèces grandement utiles mais menacées ; et au nombre desquels l'électeur n'est pas.

Au plaisir de vous lire

L’abeille est utilisée à toutes les sauces pour véhiculer l’image positive et « scientifique » dont manque aujourd’hui tous ceux qui ont décidé de produire de la morale, tous ces monstres froids, ces systèmes que sont les Etats, les machins au dessus des Etats à Bruxelles ou ailleurs, et les grandes entreprises et administrations. A force de la mettre à toutes les sauces, il est urgent de rappeler le caractère sauvage de l’abeille, la nécessité qu’elle le reste.

observatoiredeleurope.com

Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 > >>
annuaire des blogs gratuit