Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

Tahiti: l'eau de mer épargnée par Fukushima, et un peu de M. Petit, des airs contradictoires...MAJbloggeur en fuite

Publié le 20 Mai 2014 par Djef Bernier in Société

Je me suis pas mal investi suite au drame de Fukushima. J'ai expliqué à mes lecteurs des choses que, bien souvent, je découvrais moi-même, concernant ce drame affreux. Plus j'approfondissais la question, plus je découvrais la gravité et la profondeur du drame du nucléaire japonais et par delà le danger que des nucléocrates irresponsables (que mon ami Albert Souzan appelle des nucléopathes ) faisaient courir à la planète. Plus il devenait évident que nous étions gouvernés, gérés, par des imbéciles incompétents.

Et puisqu'on évoque l'Ukraine un peu plus haut, touchez à rien, lisez plutôt :

A Tchernobyl, les Russes craignaient plus que tout que le corium, qui avait déjà fondu deux soubassements de béton, n'atteigne la nappe phréatique, contamine la rivière Pripyat, et par delà le Dniepr et la Mer Noire. Ils sacrifièrent dans l'urgence des centaines de mineurs, pour creuser une galerie sous le réacteur, et couler sous celui-ci une dalle de béton de 30 mètres sur 30 mètres. A Fukushima, rien de semblable n'a été fait, ni même envisagé.

Ca fait rêver n'est-ce pas ? Aucun doute là dessus. Cela ditle sable c'est de plus en plus rare et cher, sans parler de l'eau... Construire des villes fantôme un peu partout pour occuper le Bâtiment,est bien plus urgent.

Aucune mesure énergique, à la hauteur de la situation, "à la russe", n'a été prise dans les jours ou semaines qui ont suivi la catastrophe. Il aurait fallu dégager immédiatement les accès (ce que TEPCO ne commence à envisager que maintenant !). Puis dégager les débris, pour pouvoir ... faire quelque chose.

Et quand un cerveau de la trempe de Monsieur Petit vous dit "à la russe", vous pouvez être sûr que ce n'est pas une expression héritée de sa grand-mère !

Et que si la vieillesse est un naufrage, le bonhomme aura fort à faire si on lui rouvrait les portes de sphère publique et mettre ceux qu'il appelle les incompétents devant de nouvelles responsabilités. Ah si seulement !!

Oh et puis non,attendons après ceux qui nous font leur tralala depuis tant d'années, manifestement on aime çà !

Commenter cet article

blh 22/05/2014 20:58

Le com que j'avais passé à M. Petit:

"J'ai découvertt votre site grace à mon fils étudiant à l'UPMC * Paris, en 3e année de licence physique, tournée vers la Magnéto hydrodydamique.
j'ai lu avec attention votre article sur Fukyshima, l'un des plus remarquables que j'ai pu lire - du moins en Français, dont sa clarrté n'a d'égale que sa parfaite documentation.

Je me permets cependant de vous mentionner la réaction de quelques anciens cadres japonais sur cette catastrophe:

Le « J’accuse » d’ex-cadres de l’atome japonais

Ils le reconnaissent l’un après l’autre. Debout, micro en main, Chiro Ogura, Masashi Goto et leurs pairs, anciens cadres du programme nucléaire de Toshiba, avouent l’impensable.
La firme américaine General Electric (GE) est l’accusée.

« Un séisme de l’ampleur de celui de vendredi survenu au large de la région du Tohoku avait-il été pris en compte dans les calculs des dispositifs de protection et autres mécanismes de secours des centrales construites, comme celle de Fukushima, à partir des années soixante ? « Non, ce tremblement de terre et ce tsunami sont allés bien au-delà de nos prévisions les plus folles », reconnaît, à Tokyo, Chiro Ogura, qui travailla à la conception de la première tranche des réacteurs de Fukushima, dévastée par un incendie toujours susceptible de déclencher l’apocalypse.

Les dispositifs de refroidissement du cœur nucléaire avaient-ils été conçus pour résister à une vague tueuse d’une dizaine de mètres de hauteur ? « Non, poursuit l’intéressé. Plusieurs arrivées d’eau étaient constituées par des tuyaux posés en surface, et non enterrés. La vague les a par conséquent aisément arrachés. » Dans le public, journalistes, militants et fonctionnaires venus écouter ce panel d’ex-cadres de l’industrie atomique se regardent les uns les autres. Une jeune femme pleure. Les plans et les schémas montrés sur grand écran ne laissent plus l’ombre d’un doute…

Accusée ? La firme américaine General Electric (GE) qui, dans les années 60-70, ne prit guère soin de prévoir le pire ou de former ses clients japonais à l’anticiper. Mashashi Goto, animateur de ce « réseau des citoyens contre le nucléaire », se souvient des débuts de Fukushima, première centrale du pays et pilier, à l’époque, de la recherche effrénée de l’indépendance énergétique sur fond de crise pétrolière annoncée. « Nous n’avons presque pas contesté les plans de General Electric. Nous avons importé une technologie qui n’était pas conçue pour notre géographie particulière et les menaces qui vont avec. »
»



Du Journal lesoir.be, l’envoyé spécial Richard Werly

Il est avéré que Tepco n'a pas du tout été à la hauteur et s'est laissé allé à un orgueil assez démesuré. Cependant, le Japon de cette époque avait-il les moyens de contrer les US ? Non seulement, il subissait « moralement » mais aussi financièrement les USA. Encore aujourd'hui.

Il y a quelques articles de cet envoyé spécial, du 18 au 25 marsmais je ne retrouve pas les dires des cadres japonais cités plus haut .


http://archives.lesoir.be/japon-la-centrale-affichait-une-longue-liste_t-20110325-01AMAC.html?queryor=Richard+Werly&firstHit=50&by=10&when=-2&begYear=2011&begMonth=01&begDay=01&endYear=2012&endMonth=04&endDay=25&sort=datedesc&rub=ACTU&rub2=&pos=52&all=68&nav=1


j'espère sincèrement ne pas vous avoir trop ennuyé et vous prie d"accepter ma sincère sympathie pour tous les efforts que vous prodiguer.

===
Jean-Pierre Petit

27 avr.

À moi
Eh oui ...

Djef Bernier 22/05/2014 21:07

Même pas un petit doigt devant les caméras !!! Juste du blabla, pas cher payé... oui j'avais lu tout çà. M. Petit précise qu'il reçoit des centaines de mails de remerciements par jour, mais peu de commandes de ses bouquins. Au plaisir de te lire.

le brebis galleux blog 15/05/2014 15:13

Oui, Tchnenobyl est en Ukraine, Elle a son indépendance depuis 20 ans !

Djef Bernier 15/05/2014 19:54

:) Quand on vient me dire Tchernobyl dans les origines de radioactivité possible en Polynésie juste ensuite de m'avoir prévenu en titre que c'set bon pas de souci avec Fukushima, "je peux me baigner tranquille", alors je suis tellement sidéré que je laisse échapper ce genre de question purement rhétorique et qui signifie "tu me prends pour un jambon ?" Mon petit bout de M. Petit incluant la honte Japonaise et puis la bombe verte qui devrait somme toute décomplexer la grande guerre ?

annuaire des blogs gratuit