Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

Scriptoblog devrait-il être obligatoire ? Je lis que oui! Pas vous ?

Publié le 12 Avril 2014 par Djef Bernier in Blog à voir

Quoiqu'il se dise la même chose je ne suis pas certain que la vidéo soit meilleure que la transcription de cette intervention de M. Cerise.

Le travail de lecteur et de visionneur ne mènent pas aux mêmes gratifications, à contenu égal n'ont même rien à voir l'un et l'autre. Je frémis à chaque fois que j'entends parler vanter la révolution vidéo d'internet...

Je vous ai donc copié quelques tronçons de cette magnifique prise de parole, mais pas trop, histoire que, si le coeur vous en dit, vous vous testiez sur le sujet.

La guerre de tous contre tous avec un bon brin de théorie du genre dedans, tout un sujet assurément !!!!!!

À un moment, si l’on veut simplement agir, il faut donc s’arrêter sur une portion de réel et sur une version provisoire de sa représentation : ce que l’on appelle une théorie. Une théorie est toujours approximative, hypothétique. Une représentation est toujours une simplification. « L’erreur fait partie des conditions de la vie », écrivit Nietzsche dans Le gai savoir

L’idéologie de la confusion des Genres, impliquant la confusion des générations, qui cherche à empêcher, voire interdire l’imitation hiérarchisée de stéréotypes fondateurs pour l’identité et qui rabat tout sur le choix individuel, est le virus mental prototypique à injecter au cerveau pour le faire dysfonctionner.

Pirater l’Œdipe, l’hétéro-normativité, la loi fondatrice, la norme des normes, c’est donc pirater le code source hétéro-normé du cerveau qui est à l’origine de toute forme de structure psychosociale différenciée, de dialectique, d’intersubjectivité, de compétence linguistique, culturelle, civilisationnelle. Pirater l’Œdipe, c’est pirater le code racine du patrimoine épi-génétique de l’espèce humaine toute entière, c’est pirater la réalité humaine

Le message est clair : tu n’es pas ce que tu veux, donc tu ne fais pas ce que tu veux. L’intériorisation de cet organigramme normatif contraignant à quatre places est la condition sine qua non pour accéder à une représentation de la réalité indexée sur le réel, donc à une représentation réaliste des choses, qui ne dérive pas dans une errance de plaisir effréné à caractère toxicomane.

En quatre mots, l’Œdipe c’est « renoncer à la totalité ». C’est l’étape éducative par laquelle le cerveau doit passer pour tolérer que la satisfaction des désirs ne soit pas immédiate et complète. Ce mécanisme psychosocial dit de la « gratification différée » n’est pas naturel, comme le prouvent les hurlements du nourrisson dès qu’il est frustré, car lui veut encore « tout, tout de suite ». Cette faculté à renoncer aux caprices doit être apprise car c’est la condition de toute socialisation humaine normale. La socialisation consiste à supporter de ne jouir que partiellement et non complètement, et à sublimer le désir en acceptant de différer sa satisfaction dans le temps, ce qui introduit à la capacité de « travail ». Le travail est synonyme de patience, donc d’intériorisation du mécanisme de gratification différée.

Une belle intervention, mon cher ami mon bon lecteur, je vous en livre la chute dans un bel encadré. Mais j'espère que vous n'êtes déjà plus là, que vous êtes partis vous abreuver à la source.

Le conflit triangulé généralisé. Le pilotage rationnel et méthodique de la guerre de tous contre tous

La lutte contre les stéréotypes de Genres vise donc à produire de la psychose, du flou identitaire psychotique, par l’orchestration d’un conflit triangulé hétérophobe. Depuis les mandats de Nicolas Sarkozy à l’Intérieur, avec l’invention du délit d’« homophobie » en 2004, puis à l’Élysée quand son ministre Luc Chatel introduisit en 2011 la théorie du Genre dans l’éducation nationale ou quand furent organisés en 2009 et 2010 des colloques contre la « transphobie » à l’Assemblée nationale avec la participation de membres des lobbies les plus puissants, nous voyons se mettre en place un conflit triangulé généralisé, avec les hétérosexuels en position de bourreaux, et les non-hétérosexuels simultanément victimes et sauveurs. (8) Pirater le cerveau pour lui inoculer le virus anti-normatif de la confusion des Genres fait entrer l’humanité dans l’ère du capitalisme intégral, radicalisé jusqu’à la location du ventre des femmes (Pierre Bergé), ce qui donne accès au pilotage scientifique de la guerre de tous contre tous. En déconstruisant l’Œdipe, la gratification différée, l’hétéro-normativité, la loi, on barre l’accès au langage, à la sublimation, à la raison, à la dialectique, à l’articulation des différences, à la civilisation, on fait monter le taux de barbarie générale et de contradictions internes insolubles, en particulier les violences entre hommes et femmes et entre parents et enfants, on prépare ainsi la banalisation de l’inceste, de la pédophilie et de l’euthanasie. Mais le tout reste sous contrôle. Ainsi l’on gouverne par le chaos, on organise l’anomie, la psychose sociale, la démolition contrôlée du psychisme et de la société, on effrite la réalité, on liquide même toute forme de réalité en rendant impossible de se constituer une stabilité cognitive et psychosociale quelconque. On fabrique ainsi des neuro-esclaves.

Lucien Cerise

Commenter cet article
annuaire des blogs gratuit