Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

28 avril au paradis. Des nouvelles fraîches.

Publié le 30 Avril 2014 par Djef Bernier in revue de presse, Tahiti

Ce bon Oscar Temaru chantre de l'indépendance et fier artisan de la réinscription de la Polynésie Française sur la liste Onusienne des pays à décoloniser présente son fils en tandem avec JM Tjibaou le kanak pour les "Heureux Paix Haine". Ca me fait penser à Marine que son papa a préféré si je m'en souviens à Bruno pour prendre sa suite, du coup je jette un oeil eh bien ce n'est pas du tout la même chose. Voyez plutôt :

Au calendrier électoral, il y a aussi les européennes. L'UPLD (Union Pour La Désinscription, non je déconne mais l'autre D...bof) compte-t-elle participer à cette élection ?

C'est une nouvelle historique, car ça va être le tandem Tjibaou-Temaru

Temaru, lequel ?

Oscar Temaru junior. C'est un garçon qui est dans les rouages de la politique, il connaît bien les rouages de notre pays. Il a rencontré tous les chefs d'Etat de la région du Pacifique, la Chine également. Il m'est arrivé d'être avec lui pour rencontrer Nicolas Sarkozy, quand il était président de la République. C'est un garçon qui a fait ses études en Amérique.

Et puis ? Et puis c'est tout, on passe à l'appel du maire pour que les gens viennent payer leur facture d'eau. Je l'ai eu en direct à la radio Tefana du matin ça valait son pesant de cacahuètes. Je vous fais grâce du remplissage que ça devient sur le journal. Depuis que nous sommes passés du forfait au compteur il y a des problèmes techniques, certains retards... il faut être les premiers acteurs de notre commune et de notre pays.

Heureusement qu'il n'y a plus de vermine humoriste en circulation...

Ensuite ça ne vaut pas la peine que je vous en cause, sauf pour dire qu'il n'y a pas une ligne sur cette fameuse machine à recycler le plastique qu'il paraît qu'il aurait achetée. Grande déception. Bilan informatif de l'entretien : son fils s'appelle aussi Oscar et a été voir ailleurs pour faire comme papa, mais en mieux.

Heureusement qu'il y a quelques autres pages, et là : attaque de méduses à Moorea, le tourisme sera impacté, elles ont déjà fait onze victimes. Rien que des brûlures mais tout le monde n'est pas d'accord sur la gravité qu'il convient de médiatiser... Par contre c'est de saison, c'est normal, toutefois le phénomène est un peu en avance cette année. Forcément puisqu'il n'y a plus de saisons!

Ce que j'ai préféré dans cette édition ? Un intervenant du répondeur figurez-vous, il fait une déclaration à double tranchant et c'est assez rare pour être souligné. Il a été inspiré par un autre qui disait, de mémoire et en gros, qu'il faudrait voir à faire des élevages de tortue et ainsi gagner le droit d'en manger un peu... juste un truc qui a déjà été tenté et l'attente est trop longue, c'est bien plus vite fait d'aller en flêcher une, surtout quand on habite loin loin loin du premier représentant de la loi Farani (prononcer frani avec une grimace). C'est interdit et c'est culturel, on a connu ça dans le coin du temps de l'évangélisation, tout un tas de trucs interdits du genre parler la langue, se faire tatouer et j'en passe...

Ce commentaire donc, excellent, car si j'avais pris sur moi de vous balancer l'info, ç'eut été mal vu. En même temps gardez cette connerie d'élevage de tortues en tête pour comprendre ce qui arrive à ce pauvre monsieur Perez (un politique de la "qui n'en finit pas de monter comme les places sont chères", ne vous fiez pas à son air espagnol il est bien de souche). Tiens ça me fait encore penser à Marine.

Bonsoir, vous regardant, M. Perez, c'est triste. Votre prestation elle est triste. Vous dites manger des tortues au Tuamotu. Mais ils mangent des chiens aux Tuamotu. Alors, qu'attendez vous pour faire des élevages de chiens ?

Ma-Gni-Fique. Rares sont les tortues qui réchappent d'une partie de chasse sous-marine, pas besoin d'être aux Tuams pour le savoir, ou pour le voir. Et c'est interdit, une espèce en voie de disparition. Loin de moi de vouloir cautionner, condamner ou quoi, non non, simplement il est évident que ce n'est pas la fringale du pécheur polynésien qui menace l'espèce. Les contrevenants dûment réprimés sont très majoritairement des gens qui se mettent à en faire commerce et qui ferment boutique sur dénonciation le plus souvent.

Mais alors le Chien !!!! Je dis bravo, belle finesse ! C'est interdit aussi. En métropole aussi non ? Depuis la fin de la guerre de 40 à ce qu'on m'a dit. J'ai souvent eu l'occasion d'y goûter et quelques sommités de l'Etat également, à leur insu bien sûr ils ont dû en faire rigoler quelques uns, le saviez-vous c'est très bon.

Il n'y a pas grand chose à perdre de parier qu'il se mange bien plus de chiens que de tortues et au niveau des élevages l'Asie ne fait qu'interdir les photos, alors je dis à suivre, parlons-en au haut-commissaire de la République messieurs les journalistes, n'y a t-il pas hypocrisie ?

Nos concitoyens des îles éloignées il se trouve qu'ils en font l'élevage. Et j'ai connu des tahitiens de souche qui maraudent le samedi en quête d'une bête. Croyez-moi si vous voulez ils ne rentrent pas bredouille(s?). Ils vous le diraient mieux que moi, quand tu commences tu peux plus t'arrêter. Si si.

Avant d'en finir avec cette édition du 28 je vous livre un petit encadré en sorte de contrepoint de toutes ces horreurs, ça se passe à Mahina sur la côte Est (ma ville préférée avec sa pointe Vénus, son motu Martin) un samedi soir, à 20h30

... pour une raison encore non déterminée, un pitbull s'est retourné contre ses deux propriétaires, et les a attaqués. Les deux personnes ont été blessées, dont l'une assez grièvement, aux membres supérieurs et à la tête. Contactés, les gendarmes se sont rendus sur les lieux, accompagnés du maître-chien de la gendarmerie. Mais à leur arrivée ils n'ont pu que constater la dangerosité du molosse, les forçant à l'abattre. Si les premiers éléments de l'enquête n'ont pas permis d'expliquer le geste du pitbull, ils ont au moins démontré que les deux propriétaires n'étaient pas sous l'empire d'un état alcoolique. C'est la deuxième attaque de pitbull contre ses maîtres en deux semaines, la précédente concernant une famille de Faa'a le 13 avril, mais dont les maîtres étaient alcoolisés et en pleine dispute.

L'histoire ne dit pas ce qu'il a été fait du corps. Mais je vous assure que dans un atoll des Tuams, une île des Gambiers, des Australes, de la société ou des Marquises (y'en a vraiment un gros paquet d'îles), il n'est pas fait appel aux gendarmes pour régler un différend entre des hommes et un chien.

Commenter cet article

NOURATIN 01/05/2014 17:31

Génial, vraiment. Des petites turpitudes d'Oscar jusqu'au clébard qui bouffe ses maîtres, lesquels vont certainement lui rendre la pareille, en passant par les tortues qu'on "flèche" en douce parce qu'on va pas se laisser emmerder par les lois "frani" avec grimace... la vache, on s'y croirait!
Merci pour le chouette voyage et à bientôt.
Amitiés.

Djef Bernier 01/05/2014 19:01

Je vais essayer de recommencer, promis.

annuaire des blogs gratuit