Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

L'éclaireur, un très beau nom de domaine.

Publié le 18 Février 2014 par Djef Bernier in Tahiti, revue de presse

S'il fallait commencer par notre président pour ouvrir le bal des commentaires sur l'affaire nucléaire de la commandant supérieur des Armées Anne la COMSUP, ce serait long, et pénible, le texte a beau être en italique c'est à peine supportable. Et comprenez-moi bien cher ami mon bon lecteur, l'indignation qui naît dans un effet de douleur va à ce qu'on donne à lire ; heureusement et vu ce qui ressort du discours populaire que je crois bien connaître les inter titres passionnent peu.

Mais enfin, je passerai également sur l'ironie de ce que je me pique de vous en toucher deux mots à vous qui dormez quand je suis éveillé, et qui surtout avez bien d'autres soucis à régler, alors ceux d'un îlot perdu au milieu du pacifique, pas le même hémisphère de surcroît... Je vous conjure néanmoins de me croire l'affaire est ce que vous entendez par une expérience dont la première caractéristique est l'espace contrôlé, le plus souvent clos. Dame Nature avait découvert cela avant nous et elle avait donc nommé ces choses des éco-systèmes...

A Tahiti et dans les îles qui l'entourent, un peu il est vrai à la manière d'un centre se trouve une population bien mal traitée, de mon point de vue minoritaire évidemment. Avant de céder la place à la communication de notre ex président et ses copains du Peace Boat j'aimerais pouvoir vous dire que c'est un mauvais rêve, que c'est un plan com', mais non c'est bel et bien ce que nos élites ont à se coltiner comme palabres dans leurs tables rondes, enfin içi ce sont plutôt des débats dînatoires.

Le contre-amiral Anne Cullerre commandant supérieur des forces armées en Polynésie Française, a déclaré que les polynésiens devraient être fiers de la période nucléaire. Qu'en pensez-vous ?

Comment être peut-on être fier quand on sait que des gens sont morts suite aux problèmes de santé qu'ils ont connus, contaminés par les essais et qu'il y a encore des gens qui vont continuer à mourir dans le futur ? Comment peut-on être fier de ça, à moins d'être fou ? C'est pas possible. Est-ce que les français auraient accepté ça chez eux ? Bien sûr que non. Non, il fallait venir içi dans les petites îles. Je le redis, de Gaulle est un criminel.

A ce stade et j'en suis bien désolé, il faut que l'ONU fasse son boulot, un peu comme la justice et pendant ce temps, pendant ce temps... Et ben y'a des sacrifiés même avec deux fois le verbe être, pas de quoi être fiers de loin en loin ces humains. Personnellement j'aime bien voir ces petites coquilles, c'est un peu comme le doudou caché dans les planches à dessin vous voyez. Allez savoir, puisque c'est entre guillemets à qui revient la faute ?

M'enfin y'a donc le téléphone, et internet, sur facebook et twitter et nul doute qu'ils me donneraient la réponse avec plaisir en s'empressant de me ficher comme psychopathe intégriste de l'écrit. En plein territoire indien c'est bien au-delà du niveau de la quebelle sur un trottoir parisien, fût-il de lycée (nouveau style de coquille, spéciale dédicace aux mots clefs).

Je vous laisse deviner ce qu'il faut taper pour vous abonner, le parcours est fléché. Si on ne devait retenir qu'une chose de la magie de la presse qu'internet a renouvellée, c'est qu'içi on a deux journaux, et ils nous aiment. Chacun à leur manière...

Cette radio qui nous donne la parole a fait bien sûr des émules et si mon éclairage devait leur faire mauvaise publicité, à elle du coup en particulier je lui en demande bien pardon, cette idée d'ouvrir un tel canal quand je l'ai apprise bien peinard les doigts de pieds en éventail au paradis, un bon matin au café, avec les petits oiseeaux et la mer qui retentit d'est en ouest, j'ai fait un bond. On aurait dû l'interdire.

Dans la grande enquête sur le tourisme, bien sûr les gouvernements successifs sont les coupables pour ne pas avoir bien géré les affaires touristiques. Mais il y a un grand coupable qu'on oublie de signaler, c'est le nucléaire. Imaginez que les américains aient fait sauter leur bombe à Hawaii, vous croyez qu'ils auraient 7 millions de touristes aujourd'hui ?

Dans cet encart d'expression populaire il y a un centre fond blanc, texte en gras qui fait un peu office de nez au milieu de la figure. Pour une fois ça se passerait de commentaire, comme je l'ai lu sur une autre page après un monument de sagesse, et quoiqu'il s'agisse là de bonheur tout est dit !

Bonjour Radio 1 je voulais exprimer ma joie lorsque j'ai vu dans les nouvelles une photo des scooters trafiqués écrabouillés par un compresseur. Quel pied de voir cette photo-là. Maintenant, il y en a un ou deux qui se planquent entre le PK 18 et le PK 19, je les entends tous les matins et tous les soirs arriver et repartir. Donc, celui-là j'espère qu'il va se faire choper aussi !

Et comme nous sommes sur la page A vous la parole, je vous donne lecture de la question de la semaine, en gras : Vous sentez-vous concernés par les conséquences des essais nucléaires ?

Commenter cet article

NOURATIN 21/02/2014 18:14

Bon, alors ça c'est la question! Hélas, je ne la connais pas. Les conséquences des essais nucléaires c'est le genre de truc où chacun dit la sienne sans qu'on dispose des éléments pour se faire une opinion. En même temps c'est un peu le cas de la plupart des sujets.
D'abord il y a l'aspect moral de la chose : aller faire des cochonneries de ce calibre dans des îles qui ne demandaient rien à personne c'est évidemment une injustice et peut être même un crime, en effet.
Seulement voilà, on allait où, faire les essais? A Porquerolles?
Sinon, en effet, fallait pas le faire et on se passait de bombe atomique, ça nous aurait fait de sacrées économies.
Après, que le nucléaire ait nui au tourisme, je ne savais pas...connaissant bien la Côte d'Azur, je puis t'assurer que la tourisme n'est pas forcément une bonne chose, en tout cas le tourisme de masse.
Mais bon, si quelqu'un était venu faire péter des bombes atomiques dans mon jardin, je lui en voudrais beaucoup, c'est évident.
Je ne puis guère dire grand chose de plus...
Amitiés.

Djef Bernier 21/02/2014 18:41

M'enfin il t'aurais payé à toi et les tiens bien des séjours"abroad", donné aussi de quoi développer ton goût pour les mairies et les églises, une route qui fait le tour de l'île et pleins d'engins à moteur, un petit goût de 30 glorieuses, car de là- haut il n'y a que du bleu, et c'est un grand jardin. Non non mon bon, tu ne te serais pas resservi avec le dos de la cuillère, et grandement apprécié faire des envieux au lieu de continuer ton bonhomme de coprahculteur. Quand on irradie des rats les effets dégueu sur la descendance ne se font jour que 7 ou 8 générations après coup. Entre les x milliers de substances toxiques dans la bouffe l'air et l'eau, Fukuchima et d'autres joyeusetés modernes en spray, la question n'est pas de savoir si mais quand les gens se sentiront trahis. La réponse à la question de la semaine est du même tonneau que celle pour la lutte anti drogue, c'est du 75 / 25. Avec çà... au plaisir de te lire.
Pour le tourisme de masse, je suis d'accord et même si on en voudrait un peu plus (pas moi c'est sûr) Tahiti attendra la fin de ses grands travaux pour établir sa nouvelle offre

annuaire des blogs gratuit