Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

Un homme qui meurt c'est une bibliothèque qui flambe

Publié le 18 Janvier 2014 par Djef Bernier

Probablement les écoutes massives que perpètrent les uns et les autres un jour seront vues comme ce fameux rêve de filmer l'homme dans son biotope. Mieux que le filmer, çà c'est pour les animaux. L'interpréter et puis finalement l'orienter. L'occuper surtout. Un peu dehors, un peu à l'enclos, ceux qui chantonnent métro boulot dodo, et puis Ah ça ira ça ira peuvent-ils voir de quoi je parle ?

Entre nous, il est bien clair que la planète homme est soit au boulot, soit dans la misère, soit en guerre, dans une distribution comment dire, demandez à Adler, il vous dira mieux que moi pourquoi faudrait que notre internet puisse plaire aux Chinois ; Il est logique que, tout du moins en haut lieu, l'affaire préoccupe.

Tout ce beau monde en France et ailleurs n'étant pas tout à fait sous contrôle sinon par la capacité qu'il a de gagner sa vie, et d'assurer son confort de vie, s'assurer chômage et insécurité c'est se garder la possibilité d'être plebiscité en cas de miracle, de l'argent peu importe de quelle couleur, en matière de finance les racistes sont rares... et chers.

Qui s'inquiète pour sa survie autour de moi, j'ai peut-être de la chance mais je peux voir que tous les quotidiens de la planète ne sont pas à fort potentiel de mort, Les périls sont identifiés et largement distribués, tout çà est un genre de démographie, je m'en voudrais de me lancer dans une liste.

Avec la disparité de vues qu'on connaît sur le sujet de la vie privée, de la propriété privée, des stratégies de camouflage bien naturelles, l'homme est rétif à la véritable et profonde observation : y'a qu'à voir le boulot que font les psy de tous acabits, qui sont nos modèles et leurs influences. Un bien beau bétail que ce terrien, y'en a pour tous les goûts vraiment....

Ne tournons pas autour du pot sous prétexte de former un avis. Avec les moyens que vous et moi n'avons pas encore pu seulement rêver ils vont nous concocter des montages, des séries, de véritables spectacles-vie loins du documentaire animalier ; qu'on s'injectera direct dans le bras pour supporter le froid de l'exil, spatial par exemple.

Car sur une planète où l'homme ne serait plus, une nouvelle planète de type Mars, tout cet océan de bits sera une bibliothèque sans bouquins quoique fort volumineuse et nos astronautes en seront les chercheurs butineurs pilotant une armée de mots-clés.

On peut raisonnablement pencher pour un autre scénario. La planète que nous connaissons aura connu des troubles amples et graves, que pour une raison X ou Y, voire un mélange des deux, sa population aura brutalement chuté en nombre ... Alors là le MarsMovie se fera en terrain conquis.

Comment les indiscrétions coupables d'aujourd'hui seront la mémoire de cet homo Toxicus qu'ils maudiront comme on fait la prière. De grâce minorez vos réticences, renseignons l'avenir...

Chers descendants, il va leur en falloir de la documentation et des secrets si par exemple ils doivent se dépatouiller avec une centrale nucléaire ou un modèle de référence social pour tel ou tel groupe restreint car sans hotline pour deadends (en franglish dans le exte)

Un méchant film en vérité ; avec le recul ils sauront les voies à ne pas emprunter, gageons... mais surtout ils auront toutes ces expériences compilées, assemblées et montées, signifiantes et instructives au bout du bout.

Le Hic comme le partage s'accélère, aiguillonné qu'il est par de mesquines tentatives de l'encadrer et l'inertie propre à tout phénomène d'entraînement , le Hic voyez-le c'est que les ficelles sont bien trop souvent grossièrement dissimulées et pour tout dire obscures uniquement aux aveugles.

Comme on voudrait tout naturellement tenir les rênes du cheval qu'on monte nos décideurs ne rencontreront pas de véritable opposition dans le déroulement de leurs procédures. Tout comme nous réussissons dans la vie malgré l'école, ils atteindrons leur objectifs d'homogénéisation malgré les différences. Grâce à des puissances de calcul et des leviers ombre/lumière, bien/pas bien, marche ou crève.

Je vais pouvoir mourir et néanmoins avoir laissé une trace à l'encre de cette tension qui me fait écrire.

Je vous souhaite pareil enthousiasme dans le vouloir dénouer de la routine la sustantifique moelle de l'existence en Normalie de l'an bientôt 3.

A vos testaments, qui sait de quoi demain est fait, faisons état de nos legs, voulez-vous ?

Commenter cet article
annuaire des blogs gratuit