Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
opinionMinoritaire

Des pistes de lecture pour vous, pour moi une sorte de mémoire externe, publique celle-là, mais qui sait pour combien de temps...

La passion du poisson mort

Publié le 19 Janvier 2014 par Djef Bernier in Tahiti

On néglige le bonheur de se procurer à manger autrement qu'en l'attrapant dans des magasins.

En ce qui est du poisson qu'on se pêcherait je ne veux pas parler de la traîne, du filet ou même de la canne, non je veux parler de la chasse sous-marine avec un équipement complet quoiqu'épuré et rudimentaire. Où vous prenez ce que vous avez envie de manger. Vous le visez et puis vous le tuez. Avec une flèche oui, qui vous a dit que je suis sagittaire?

Voilà six bons mois que je ne suis pas allé me le chercher ce poisson. J'ai une toute petite semaine devant moi et dans cette fenêtre je vais être à Huahine Dans un endroit magique par dessus le magique quand on aime plonger derrière le récif. Une maison à deux pas, disons 35... je ferai mon tropAdvisor après coup, si j'en reviens, les paparazzis mais pas seulement...

Ma compagne mon fils et moi allons retrouver l'air dépollué des îles loin de la capitale, Pauvre capitale polynésienne tout à fait colonisée par les bouchons d'un côté, l'activité marchande de l'autre. Et les ports commerce pêche et plaisance, les gros bateaux, les yachts et le parc, les grands magasins... Tout çà avec l'arrêt brutal et catastrophique en cas d'accident, où quand l'écoulement du trafic routier stoppe.

Une capitale captive de sa route qui s'arrange des pécadilles mais qui est promise à une très mauvaise publicité en cas d'incident grave...

40 minutes d'avion et ce sera terminé.Nous serons quasiment sur une autre planète.

Huahine, je peux dire que j'y suis beaucoup allé. J'y retourne à nouveau avec plaisir mais cette fois j'y cherche quelque chose comme une meilleure place. Nul doute qu'elle va me découvrir de nouveaux pans méconnus de sa géopolitique.

Je vous conseille, sinon je manquerais, de déguster les pages FB de la chasse Sous Marine C'est La Belle Vie.

Une pratique extrême pour ne pas oublier que le pire est d'exister sans vivre.

Victor Hugo je ne sais pas si tu aimais aller pupuhi comme ils disent à Tahiti mais avec le manque d'air et tout çà, le froid le vent les vagues et le courant, ce poisson qui vous a donné envie, que vous êtes allé chercher et qu'il faut maintenant ramener... Tout autour le grand océan pacifique, quelques bateaux...,que du bleu. Oui là c'est spectaculaire de communion avec ces deux instincts de l'homme, et qui moi me fascinent : la prédation et l'imposture.

A mes concurrents plongeurs, amicalement.

Commenter cet article
annuaire des blogs gratuit